Top Attractions à Le Centre de l'île

Station Vivario: "U Trinighellu", le petit train Corse

Bon à savoir | Centre-Corse
Station Vivario: "U Trinighellu", le petit train Corse

En 1855, est lancée l'idée d'un « chemin de fer Sardo-Corse » reliant Bastia à Bonifacio, en vue de faciliter les relations entre la France et l'Algérie. En 1864, la priorité fut donnée à une liaison Bastia - Ajaccio. L'État décide de prendre en main directement la construction de cette première ligne, estimant que le projet ne soit pas suffisamment lucratif pour intéresser le capital privé. La loi du 17 juillet 1879, mettant en application le « plan Freycinet », déclare d'intérêt général les lignes d'Ajaccio à Propriano (66 km), de Ponte-Leccia à Calvi(72 km) et de Casamozza à Bonifacio (150 km). En pleine phase de travaux, le 21 février 1883, une convention est signée entre le ministère et la Compagnie de chemins de fer départementaux (CFD) pour l'exploitation de la ligne en construction et la construction des autres lignes prévues. Le tronçon suivant de Vizzavona à Vivario est mis en service le 9 octobre 1892, grâce au percement du tunnel de faîte de Vizzavona long de 3 916 m. Or, la construction du principal viaduc qu'est le pont du Vecchio, confiée à la société de Gustave Eiffel, ne commence que fin 1890. La CFD ne montre aucun empressement pour poursuivre la construction de la ligne de la côte orientale, supposée de devenir déficitaire dès le départ.Le service commercial sur le prolongement de Solenzara peut enfin être inauguré le 15 septembre 1930, et les trains desservent Porto-Vecchio à partir du 21 septembre 1935. C'est l'apogée du réseau qui atteint son extension maximale de 360 km. La ligne n'atteindra jamais Bonifacio. La ligne d'Ajaccio à Propriano ne sera jamais construite. De surcroît, après des lourds dégâts subis par la ligne de la côte orientale pendant les derniers mois de la Seconde Guerre mondiale en Corse, celle-ci ferme à tout trafic 8 septembre 1943 au-delà de Folelli-Orezza, et les 10 km restants sont abandonnés dix ans après. Depuis le 1er juillet 1953, le réseau présente donc son extension actuelle de 232 km. De nos jours le chemins de fer de la Corse (CFC) est un réseau à voie métrique d'une longueur de 232 km, qui relie entre elles quatre des principales villes de la Corse. Les Corses l'ont surnommé u Trinighellu (« le petit train »). Sa fonction est le transport régional de voyageurs, avec des liaisons intervilles, des services suburbains à Bastia et Ajaccio, ainsi qu'un service touristique sur la côte de la Balagne. L'exploitation était assurée, au cours de l'histoire, par trois compagnies privées et le service des Ponts et Chaussées, avant d'être confiée à la SNCF début 1983. L'infrastructure ferroviaire était la propriété directe de l'État jusqu'au 22 janvier 2002 et appartient depuis à la Collectivité territoriale de Corse (CTC), qui est par ailleurs l'autorité organisatrice de transport depuis le13 mai 1991. Au 1er janvier 2012, la SNCF n'assure plus le service commercial du réseau, la collectivité territoriale ayant choisi de confier l'exploitation à une société d'économie mixte (SEM) constituée à cet effet. La société nationale garde cependant un rôle de conseil dans cette structure.

Station Vivario: "U Trinighellu", le petit train Corse
France Bon à savoir
Contact
Adresse:

The centre of the island
Quartier: Centre-Corse
Endroits proches Station Vivario: "U Trinighellu", le petit train Corse

Afficher les distances en Feet | Mètres

Téléchargez votre guide de Corsica

Favoris